ModelleisenbahN

Accueil > La conception > Le tracé en PECO code 55

Le tracé en PECO code 55

et une revisite du dépôt

publié par Jean-Luc, le mardi 20 novembre 2012

Ce coup-ci ça sera la dernière évolution (si si).

Le tracé avait déjà évolué (voir « Modification du tracé des voies ») en désengorgeant le réseau par rapport au tracé initial (voir « Le tracé des voies »). Cette fois-ci il s’agit principalement d’un changement de système de voie et d’une modification du dépôt. Le pourquoi du changement de système de voie est expliqué dans « Changement de voie ».

Les contraintes

Le changement de système de voie est contraint par ce qui a déjà été construit sur le réseau. Tout d’abord, la charpente limite l’accessibilité à certaines parties de la plateforme de voie et il est préférable que les aiguilles ne soient pas situées à ces endroits pour faciliter l’accès au moteur d’aiguille. La plateforme de voie et le trackbed sont déjà posés pour la boucle en voie double et pour le port ; Ce tracé doit donc être respecté.

L’espacement inter-voies

L’espacement inter-voies, c’est à dire la distance ente le milieu de deux voies parallèles est déterminé en mettant deux aiguilles tête-bêche. La voie Arnold a un espacement de 30 mm alors que la voie PECO a un espacement de 26,5 mm. Par conséquent, la voie PECO ne sera pas centrée sur le trackbed posé pour la voie Arnold. Toutefois, je ne vais respecter cet espacement de 26,5 mm que pour les lignes droites. Dans les courbes, l’espacement repasse progressivement à 30 mm. C’est ce qui se pratique dans le chemin de fer grandeur.

L’interconnexion avec la gare cachée

Afin de limiter les possibilités de déraillement dans les parties cachées, j’ai remplacé les traversées de jonction double (TDJ) par deux aiguilles simples. En effet, d’une part les TDJ PECO sont assez longues (mais fort jolies) et le gain de place n’est pas extraordinaire et d’autre part, le surcoût est assez important puisqu’une paire d’aiguilles courtes coûte dans les 24€ alors qu’une TDJ coûte presque 50€.

La gare cachée

Le rayon de courbure des voies de la gare cachée a été augmenté et des aiguilles longues sont employées, toujours pour limiter les risques de déraillement. L’espacement inter-voies reste à 30 mm.

Dans le tracé initial le rayon le plus petit était celui du R2 Arnold, soit 222 mm et le plus grand était égal à 222 + 3 x 30 mm = 312 mm. Maintenant, le plus petit rayon est de 260 mm et le plus grand de 350 mm.

Les modifications de tracés

Certaines parties ont été revues par rapport à « Modification du tracé des voies ».

Le port

Tout d’abord, une discussion avec Thomas et PhilB47 sur « 1/160 - Echelle N - Le Forum » m’a convaincu d’une part d’ajouter un tiroir à gauche pour pouvoir manœuvrer une rame d’une voie du port à une autre et d’autre part d’ajouter à droite une paire d’aiguilles de manière à dégager une locomotive en tête de rame.

Le dépôt

Le dépôt reste de petite taille mais reçoit une plaque tournante de 130 mm (soit 20m80) destinée à retourner les locomotives à vapeur afin de les remettre dans le bons sens en tête de rame quittant la gare terminus. Cette plaque sera de fabrication personnelle car plus petite que les plaques tournantes du commerce.

Le tracé

Voici le tracé complet. Les codes couleur restent inchangés.

PNG - 339.9 ko
Le projet re-dessiné en voie PECO code 55
(clic sur l'image pour agrandir ou télécharger)
Le dépôt et le port ont aussi été modifiés
PNG - 127 ko
La partie cachée seule
(clic sur l'image pour agrandir ou télécharger)
PNG - 221.3 ko
La partie visible seule
(clic sur l'image pour agrandir ou télécharger)

Répondre à cet article

Les thèmes

Archives

Sites référencés

Informations

ModelleisenbahN | publié sous licence Creative Commons by-nc-nd 2.0 fr | généré dynamiquement par SPIP & Blog'n Glop