ModelleisenbahN

Accueil > La conception > L’électronique et l’informatique > Alimentation des cantons

Alimentation des cantons

pour éviter le sac de nœuds

publié par Jean-Luc, le jeudi 6 décembre 2012

Tags alimentation traction - cantonnement

Domestiquer la masse de fils qui courent sous un réseau en analogique n’est pas une mince affaire.

Comme expliqué dans « La carte d’alimentation 4 cantons », pour chaque sens de circulation, un canton comporte 1 zone d’arrêt et une zone de pleine voie.

PNG - 18.7 ko
Anatomie d’un canton

Chaque canton est donc alimenté par 4 fils, un pour la zone de pleine voie droite (+, PVD), un pour la zone de pleine voie gauche (-, PVG), un pour la zone d’arrêt droite (+, AD) et un pour la zone d’arrêt gauche (-, AG). La totalité du réseau comporte 24 cantons qui seront donc gérés par 6 cartes d’alimentations 4 cantons.

Ce sont donc 96 fils d’alimentation qui courront sous le réseau. À cela il faut ajouter la ré-alimentation des cœurs d’aiguille, soit environ 40 fils.

Il faut toutefois noter que l’usage des cartes d’alimentations qui sont reliées au calculateur central via un bus CAN permet de les implanter à proximité des cantons qu’elles alimentent. Cela permet de simplifier le câblage car seuls les fils des bus CAN et des alimentations courent d’un bout à l’autre du réseau.

Comme je veux pouvoir dans un premier temps alimenter la partie construite avec un transformateur ordinaire, il faut :

  1. avoir un organisation rationnelle ;
  2. avoir une connexion fiable des fils de cantons ;
  3. ne pas faire un câblage temporaire qui soit remis en cause lors du la mise en place des cartes d’alimentation ;

La solution consiste à positionner un petit bornier 4 fils pour rassembler les fils d’alimentation d’un canton. Le bornier est implanté sous le canton de manière à minimiser la longueur de fil. Il est aussi repéré par une étiquette. Concernant la fiabilité, j’ai opté pour la soudure plutôt que pour des connecteurs qui sont à la fois plus chers et dont la multiplication augmente les chances de mauvais contacts.

Le bornier choisi, disponible chez Conrad, d’un coût négligeable (environ 20 € pour 50 pièces) est présenté ci-dessous et mesure 36 mm x 9 mm. Il servira également pour le raccordement des alimentations des cœurs d’aiguilles.

JPEG - 21.1 ko
Barrette de raccordement à souder

Répondre à cet article

Les thèmes

Archives

Informations

ModelleisenbahN | publié sous licence Creative Commons by-nc-nd 2.0 fr | généré dynamiquement par SPIP & Blog'n Glop