ModelleisenbahN

Accueil > L’infrastructure > Les plateformes de voie : collage du plan

Les plateformes de voie : collage du plan

Le papier, ça boit l’eau.

publié par Jean-Luc, le mercredi 6 juin 2012

Vous avez tracé le réseau de vos rêves au moyen de votre logiciel favori [1]. Vous en êtes à l’étape des tirages à l’échelle 1 et au collage des feuilles A4 sur le contreplaqué.

Deux choix s’offrent à vous : la colle type colle scotch dont les solvants sont nocifs (et qui est chère) et la colle à l’eau comme la colle vinylique. Cette dernière a le défaut de dilater le papier et c’est un gros problème car le tracé réglé au millimètre va partir en vrille lors du collage. A moins que...

Les logiciels de tracé de réseau permettent un tirage à l’échelle 1:1. Afin de faciliter l’assemblage des feuilles, ils positionnent des repères d’assemblage sur les bords des feuilles. Il suffit ensuite d’ajuster les repères d’assemblage pour reconstituer le tracé.

Lors du collage avec une colle à l’eau, les ennuis commencent. Le collage en lui même ne pose pas de problème : on encolle le contreplaqué (CTP), on positionne la première feuille, on encolle de nouveau l’emplacement de la seconde, et ainsi de suite. Grave erreur. Chaque feuille va se gonfler de l’eau de la colle et se dilater. La dilatation est d’environ 1% et n’est pas très importante en elle-même. Mais en collant les feuilles au fur et à mesure, l’erreur va s’ajouter. Au bout de 4 feuilles (1,20 m) elle atteindra plus d’un centimètre. La méthode n’est donc pas la bonne.

Comment faire ?

Il faut tout d’abord préparer les feuilles en coupant les bord au ras des repères d’assemblage. Lorsqu’elle seront placées sur le CTP, on positionnera donc bord à bord sans recouvrement.

Les feuilles sont placées une à une et agrafées en contrôlant la rectitude des sections de voies droites. Si vous avez opté pour des plateformes de voie de 5mm d’épaisseur comme moi, il est judicieux de choisir des agrafes suffisamment longue pour traverser le contreplaqué. De cette manière, un coup de marteau côté pointe permettra d’extraire facilement l’agrafe.

JPEG - 192.8 ko
Agrafage des feuilles sur le CTP
(clic sur l'image pour agrandir ou télécharger)

À l’aide de pinces à linge, deux feuilles adjacentes sont écartées afin de procéder à l’encollage. Pour ma part, j’ai utilisé de la colle Cléopâtre spéciale papier. Elle est censée ne pas déformer le papier mais ne rêvons pas, c’est une colle à l’eau. Le pinceau employé est très raide afin de bien tirer la colle et minimiser la quantité.

JPEG - 235.8 ko
Maintien avec une pince pour l’encollage
(clic sur l'image pour agrandir ou télécharger)

Il suffit ensuite de lâcher la pince pour que la feuille tombe naturellement à son emplacement. On maroufle en partant du centre du dessin de la plateforme de voie.

Le travail se poursuit de feuille en feuille de la même manière.

JPEG - 201 ko
On progresse ensuite de feuille en feuille
(clic sur l'image pour agrandir ou télécharger)

Quelques bulles vont apparaître et il faudra sans doute maroufler une seconde fois. En séchant le papier va se tendre et ces bulles vont s’atténuer.

JPEG - 185.9 ko
Il n’y a plus qu’à attendre que ça sèche
(clic sur l'image pour agrandir ou télécharger)

Conclusion

Chaque feuille va se déformer individuellement et, de jointive, elles vont se recouvrir d’environ 1mm. Localement on aura donc une petite imprécision qui n’est pas grave car, et c’est le plus important, globalement la géométrie du tracé sera respectée.

Une fois sec, la plateforme sera découpée à ma scie sauteuse.

Notes

[1Pour ma part, il s’agit de RailModeller, certains vont même jusqu’à concevoir leur propre langage et à écrire leur propre compilateur (il se reconnaîtra :))

Répondre à cet article

Les thèmes

Archives

Informations

ModelleisenbahN | publié sous licence Creative Commons by-nc-nd 2.0 fr | généré dynamiquement par SPIP & Blog'n Glop