ModelleisenbahN

Accueil > Les auteurs > Jean-Luc

Jean-Luc

Articles de cet auteur

Envoyer un message

Articles de cet auteur

Les moteurs d’aiguille à servo-moteur
État de l’art

Un panorama des solutions existantes

Comme indiqué dans « Abandon du fil à mémoire », j’ai finalement adopté les servo-moteurs pour actionner les aiguilles. De manière plus générale, tous les dispositifs mécaniques (aiguilles, signaux, portes des remises) seront actionnés par des servo-moteurs.
Je ne pars pas de rien puisque mon camarade Pierre a déjà mis en œuvre ce genre d’actionneur. On trouve en outre de nombreuses implémentations sur Internet.
Avantages et inconvénients
Les avantages sont les suivants :
Couple conséquent permettant (...)

Jean-Luc | 17.06.2013 | 2 commentaires | Actionneurs à servo-moteurs

Abandon du fil à mémoire

Difficultés mécaniques et dissipation thermique.

Après avoir réalisé une dizaine de prototypes : 2 actionneurs de dételeurs, 6 actionneurs d’aiguille et 2 actionneurs de sémaphores, j’ai décidé de ne pas utiliser cette technologie sur mon réseau. J’avais pourtant été convaincu par mes premiers essais mais j’ai changé d’avis. Voici pourquoi.
Revenons sur les avantages
Le FAM est séduisant car facile à mettre en œuvre. Il suffit d’un relai ou d’un interrupteur pour commander le mouvement. Il est donc bien adapté à une exploitation simple du réseau avec des (...)

Jean-Luc | 26.04.2013 | 1 commentaire | Le fil à mémoire

Modification de l’aiguille triple Electrofrog PECO code 55

Quelques fils de plus pour un meilleur fonctionnement

Mon réseau comprends 2 aiguilles triples, une à l’extrémité de la gare terminus et l’autre à l’entrée du dépôt. Quelques modifications sont nécessaires pour fiabiliser ces aiguilles.
Modification de l’aiguille triple
Contrairement aux aiguilles Electrofrog classiques, les cœurs, puisqu’il y en a 2, sont isolés des lames. 2 fils sont déjà soudés pour réalimenter les cœurs en fonction de la position de chacune des aiguilles. Par contre, comme pour les aiguilles classiques, l’alimentation des lames est faite par (...)

Jean-Luc | 24.02.2013 | Pas de commentaires | Les appareils de voie

Ouverture de boîte

De la brique rouge

La gare de Krakow est un kit Auhagen que j’ai découvert dans le fil « Réseau modulaire ÖBB (reloaded) » de Horia Radulescu sur le forum du N et sur lequel j’ai craqué.
Il s’agit de la reproduction du bâtiment voyageurs de la gare de Krakow am See, voir notamment la photo de cette gare, construite à plus d’une centaine d’exemplaires en Prusse.
Ce kit fait partie d’une série produite depuis quelques années par Auhagen et comprenant une halle à marchandise, une remise à locomotives deux places, une maison (...)

Jean-Luc | 2.01.2013 | Pas de commentaires | La gare de Messingrohrstadt

Modification des aiguilles

mouvement lent et alimentation du cœur pour les aiguilles PECO code 55

Manœuvrer les aiguilles PECO code 55 avec un moteur à FAM nécessite quelques modifications.
Mouvement lent
Le placage des lames d’aiguille d’un côté ou de l’autre est assuré par un petit ressort relativement puissant dont la compression maximum se situe au milieu du mouvement. Le ressort de rappel des moteurs d’aiguille à FAM voire le FAM lui même aurait par conséquent des difficultés à faire basculer l’aiguille.
De plus, la présence de ce ressort interdit un mouvement lent car une fois passé le point (...)

Jean-Luc | 15.12.2012 | Pas de commentaires | Les appareils de voie

Cantonnement de la double boucle

Commençons par le plus simple

Le cantonnement consiste à découper le réseau en sections alimentées indépendamment les unes des autres. Chaque canton comprends une zone centrale dite zone de pleine voie et 2 zones d’arrêt, une pour chaque sens de circulation. La carte d’alimentation permet de détecter la présence de matériel dans la zone de pleine voie ou dans la zone d’arrêt.
Le réseau comprends 24 cantons qui vont être présentés secteur par secteur. Commençons par la double boucle de parade. Chacune des voies (voie Extérieure et voie (...)

Jean-Luc | 8.12.2012 | Pas de commentaires | Le cantonnement

Alimentation des cantons

pour éviter le sac de nœuds

Domestiquer la masse de fils qui courent sous un réseau en analogique n’est pas une mince affaire.
Comme expliqué dans « La carte d’alimentation 4 cantons », pour chaque sens de circulation, un canton comporte 1 zone d’arrêt et une zone de pleine voie.
Chaque canton est donc alimenté par 4 fils, un pour la zone de pleine voie droite (+, PVD), un pour la zone de pleine voie gauche (-, PVG), un pour la zone d’arrêt droite (+, AD) et un pour la zone d’arrêt gauche (-, AG). La totalité du réseau (...)

Jean-Luc | 6.12.2012 | Pas de commentaires | L’électronique et l’informatique

Le tracé en PECO code 55

et une revisite du dépôt

Ce coup-ci ça sera la dernière évolution (si si).
Le tracé avait déjà évolué (voir « Modification du tracé des voies ») en désengorgeant le réseau par rapport au tracé initial (voir « Le tracé des voies »). Cette fois-ci il s’agit principalement d’un changement de système de voie et d’une modification du dépôt. Le pourquoi du changement de système de voie est expliqué dans « Changement de voie ».
Les contraintes
Le changement de système de voie est contraint par ce qui a déjà été construit sur le réseau. Tout (...)

Jean-Luc | 20.11.2012 | Pas de commentaires | La conception

Changement de voie

Jeu de mots bien involontaire :)

Pour des raisons historiques, j’avais opté pour de la voie Arnold. En effet, j’avais en stock depuis 20 ans quelques aiguilles et rails représentant environ 1/4 de la voie nécessaire pour la construction de mon réseau. Je trouvais cette voie assez réussie, notamment le brunissement des rails et le profil autonettoyant, deux caractéristiques qui avaient motivé mon choix à l’époque. De plus, on trouve de nombreuses occasions à prix très bas, notamment les aiguilles. Toutefois les rails flexibles sont plus (...)

Jean-Luc | 31.10.2012 | 2 commentaires | En bref

Prototype de moteur d’aiguille : détection de fin de course par rupteur rotatif

Un climat tendu

La seconde alternative évoquée dans « Prototype de moteur d’aiguille, des pistes pour ajouter la détection de fin de course » consiste à utiliser ce microrupteur.
Le moteur est assez facile à construire, il suffit de souder un « U » sur la palonnier qui va venir coiffer le levier. Comme le microrupteur fait contact avec un angle de 10° de part et d’autre de la position médiane, la détection est assurée.
cette vidéo montre le moteur décapsulé
et celle-ci le moteur en fonction
Contre toute attente, le (...)

Jean-Luc | 29.10.2012 | Pas de commentaires | Le fil à mémoire

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70

Les thèmes

Archives

Informations

ModelleisenbahN | publié sous licence Creative Commons by-nc-nd 2.0 fr | généré dynamiquement par SPIP & Blog'n Glop